Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de P.E. et J.F.
  • Le blog de P.E. et J.F.
  • : Nous voici sur un blog pour vous faire partager un peu de nous. Nous l'avons créer pour nous détendre, partager qui nous sommes et être aussi le blog qui fait de nous des messagers de nos passions. Et elles sont diverses et plus ou moins communes. Nos passions : La n° 1 : Dieu le Père, Jésus-Christ le Fils, et l'Esprit Saint qui nous anime. La n° 2 : la Famille. La n° 3 : l'Eglise universelle et l'église locale. La n ° 4 : Madagascar. Avec son paysage, sa culture, ses coutumes et traditions
  • Contact

Profil

  • P.E.& J.F.
  • Nous voici : les auteurs du blog MALALA, notre Blog sur nous :1 couple mixte marié,vivant en Eure et Loir. Lui,Français d'origine Portugaise.Elle,Malgache.
 MALALA ,en français CHERI(E), mot d'origine malgache. MALALA Ô désigne Notre Dieu d'Amour.
  • Nous voici : les auteurs du blog MALALA, notre Blog sur nous :1 couple mixte marié,vivant en Eure et Loir. Lui,Français d'origine Portugaise.Elle,Malgache. MALALA ,en français CHERI(E), mot d'origine malgache. MALALA Ô désigne Notre Dieu d'Amour.

L'actu du Topinfo

Référencement chrétien


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone

17 octobre 2009 6 17 /10 /octobre /2009 14:27

(17-10-2009) - Ils ne se sont pas produits en public depuis longtemps et leur concert de cet après-midi à Antsahamanitra constitue donc un véritable événement.

Les membres du groupe Ndriana Ramamonjy se sont préparés avec un soin particulier pour ce show évangélique. « Ce sera un concert de près de trois heures où nous interpréterons une quarantaine de chansons » affirme Ndriana. Tout va être fait pour satisfaire les admirateurs du groupe. Les grands succès et les nouvelles compositions figureront au répertoire. Une chorale accompagnera le groupe pendant sa prestation. A noter qu’un nouveau VCD vient de sortir.

Patrice RABE


 
Repost 0
Published by P.E.& J.F. - dans DIEU
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 11:52
15 octobre 2009
Crise à Madagascar : prochaine étape, Genève

Crise à Madagascar : prochaine étape, Genève

  • 18:00 – Le décret portant sur la nomination d’Eugène Mangalaza à la Primature par Andry Rajoelina a été suspendu par le Conseil d’Etat (lire l’attestation du Conseil d’état)
  • 15:00 – La présence de la mouvance Ravalomanana à Genève n’est pas encore assurée
  • Une nouvelle réunion des 4 mouvances va avoir lieu ce samedi 17 octobre à Genève
  • Monja Roindefo : « Je crois qu’à l’allure où les choses vont, je me suis trompé de combat » (lire l’interview sur le Times of Madagascar)
  • L’euro se négocie autour de 3 000 ariary (15 000 FMG). La monnaie s’est dépréciée de 20% depuis juin 2009 et de près de 40% depuis le début de l’année.
  • Les « forces du changement »  (Esoavelomandroso Manassé, Andriamanjato Richard, Voninahitsy Jean Eugène, Alain Ramaroson, Patrick Monibou et le Général Désiré Ramakavelo) veulent essayer de réconcilier Monja Roindefo et Andry Rajoelina.
  • La mouvance Ravalomanana a fortement critiqué le GIC d’être un organe « décisionnel » et non « facilitateur des négociations » et cela peut s’apparenter à de  »l’ingérence étrangère ».
  • Monja Roindefo a déclaré qu’un simple communiqué ne peut dissoudre un gouvernement
Repost 0
Published by P.E. - dans Non classé 2
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 11:06

(16-10-2009) - Le Sud, avec son climat semi-désertique, est toujours à la proie de la sécheresse et de l'insécurité alimentaire. D'après le PAM, 45 communes auront des difficultés à la nourriture durant la période de soudure.
Un village du Sud de Madagascar
Un village du Sud de Madagascar
© Go to Madagascar
"Durant les cinq dernières années, les trois Régions du Sud (Anosy, Androy, Atsimo Andrefana) ont connu trois années d'échecs de récolte. Les effets de l'insuffisance de pluviométrie et des chocs répétés ont déstabilisé les moyens de subsistance des paysans et réduit leurs résilience", a déclaré jeudi après-midi Peter Metcalf Christopher, coordinateur résident par intérim du système des Nations-Unies à Madagascar.

La situation devient ainsi assez critique. En un an, le nombre de communes atteintes d'insécurité alimentaire sévère a fortement augmenté de 31 à 45. On annonce plus de 50.000 ménages en péril, soit à peu près de 300.000 personnes en tout. Bref, près de la moitié des ménages du Sud, 45% exactement, souffrent d'insécurité alimentaire et on craint que les gens aillent consommer leurs semences.
"Les interventions seront intensifiées pendant la période de semence en vue réaménager la production agricole par le truchement des activités conjointes de la FAO/PAM Nourriture contre travail/Protection des semences", selon le Programme Alimentaire Mondial.

Le Chargé d'affaires de l'US Embassy avec Peter Metclaf du Système des Nationa-Unies et la représentante résidente du PAM à Madagascar
Le Chargé d'affaires de l'US Embassy avec Peter Metclaf du Système des Nationa-Unies et la représentante résidente du PAM à Madagascar
© DTS
A ce titre, le PAM a besoin de 11.000 tonnes métriques de denrées alimentaires tels le maïs, le sorgho, les légumes secs afin d'y parvenir. Les Etats-Unis d'Amérique ont contribué à cet appel et ont offert 2,5 millions de dollars afin de pouvoir fournir 2760 tonnes métriques de sorgho et 700 tonnes métriques de légumes secs. "Le sorgho sera disponible en décembre 2009 et les légumes secs en janvier 2010", selon Eric Stromayer, Chargé d'Affaires par intérim de l'Ambassade américaine à Madagascar. Il faut rappeler que dans les trois régions suscitées, les productions ont fortement baissé en un an. Le maïs a enregistré une baisse de 50% par rapport à 2008, 20% de baisse pour le manioc et 15% pour les patates douces. Et pourtant, ceux-ci constituent les aliments de base de cette partie du pays.

Comme plusieurs pays au monde, Madagascar célèbre ce vendredi la journée mondiale de l'alimentation dans la Haute-Matsiatra (Ambalavao). Une journée que l'on espère donner plus de volonté à tous les acteurs du monde rural à mieux cerner le problème d'insécurité alimentaire.

Solofo Andrianjakarivelo

© DTS
Repost 0
Published by P.E. - dans Non classé 2
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 10:11
(16-10-2009) - Le rendez-vous de Genève, prévu se dérouler du 17 au 19 octobre, est compromis.
Joint au téléphone hier, Marc Ravalomanana a été clair et ferme : « Je n’irai pas à Genève. Je ne peux pas vous en dire plus car je suis encore en réunion. ». L’ancien président a réussi son lobbying au niveau du groupe de contact international. Car l’on a appris hier en début de soirée que le troisième sommet des chefs de file prévu se tenir dans la Capitale helvétique est reporté sine die. En clair, Marc Ravalomanana n’a pas changé d’un iota sa position. « Je ne peux pas être présent à un sommet qui se tient en dehors de l’Afrique », a-t-il fait savoir quelques jours après la réunion consultative du 06 octobre. L’ancien président a opposé son veto aux résolutions de cette réunion qui a décidé la nomination de Andry Rajoelina, Emmanuel Rakotovahiny et Eugène Mangalaza aux postes de président, vice-président et Premier ministre de la transition.

Case départ. La délégation de la mouvance Rajoelina a annulé hier son départ pour Genève. Du côté des mouvances Ratsiraka et Zafy, c’est l’incertitude. « La question de visa est déjà réglée. Mais, nous n’avons pas encore reçu confirmation de notre départ prévu demain (aujourd’hui) », a expliqué hier Manoro Régis, porte-parole de la mouvance Zafy. Hier, une autre date circulait, celle du 24 octobre, mais, rien n’est encore officiel. Quant au lieu du rendez-vous, Genève risque de ne plus être retenue pour la rencontre de Marc Ravalomanana, de Andry Rajoelina, de Zafy Albert et de Didier Ratsiraka. Genève contestée, Gaborone, la Capitale du Bostwana, un pays membre de la SADC, serait désormais bien placée pour accueillir ce sommet, « qui ne devrait pas se contenter d’entériner les décisions prises par le GIC le 06 octobre au Carlton », martèle Vyvato Rakotovao de la Section « Jeunes TIM ». En tout cas, avec le sursis à exécution prononcé par le Conseil d’Etat à l’encontre du décret de nomination de Mangalaza Eugène, on a l’impression qu’on retourne à la case départ, c'est-à-dire à la phase qui se situe entre Maputo II et la réunion consultative du 06 octobre.

RAJAOFERA Eugène

 
Repost 0
Published by P.E. - dans Non classé 2
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 23:13

jeudi 15 octobre 2009

Hanaiky ny hanatanteraka ny fitsipika vita Sonia tany MAPUTO II I Andry TGV. Hanao Sonia izy.

Hitehaka daholo ny rehetra fa tanteraka ny paikan’I reny-malàlan-dry-zareo; dia ny FAMPIHAVANANA sy ny FAMELAN-KELOKA (izay tsy fotokevitra tandrefana velively).

Dia HIFAMPIZARA SEZA ao ireo mpanao politika : ny tsy-sasatry-ny-mamadika-palitao, ny mpamono sy nampamono olona, ny nandroba sy nanapotika ny fanànam-pirenena; ireo taranaka mpamadika hatramin’izay – taràna-boanjo foto-boanemba hoy ny razantsika izay – izay zanak’ambilon’I reny-malàlany. 1947 ve hadinonao? Nahoana moa I Ratsiraka sy ny tariny no tafiditra amin’izao raharaha izao, nefa asin’I Rajoelina sy I Ravalomanana no niandohàny? Iza no nanisika azy tao?

Fa ianao kosa Ra-Malagasy, izaho sy ianao, isika vahoaka dia VITA HATREO NY NILANA ANAO. Efa niaritra ny mafy ianao, nianjadian’ny orana, ny hatsiaka, ny hafanàna, ny hanoanana sy ny hetaheta, ny fahantràna làlina, ary indrindra indrindra, namoy ny hava-malalanao raha tsy naràtra, niaina ny tahotra sy ny horohoro manolona ny basy ama-tafondron’ireo miaramila tsy valahara izay tsy velona raha tsy misy anao mandoa hetra. Nilaina izany hanatanterahana ny paikanay mpikarama politika sy reny-malalanay.

Nahavita ny adidinao ianao Ra-Malagasy havako, efa nilahatra, efa nifandona. Misaotra anao ireo mpikaràma-politika sy mpikaràma an’ady.

Fa izahay zanak’ambilon’I lafrantsa tomponay, dia haka ny seza fiandrianana. Ka na hisy aza ny fifidianana, dia tsy maintsy ny taranaka PADESM avy aminay ihany no “hisafidiananao” ny ho Filohan’ny Repoblika. Somary nisy nifandiso ny tantara, ka izany no nahalàny an-dRavalomanana teo. Fa tsy maintsy IZAHAY PADESM ihany no ho eo amin’ny fitondràna. Izay no teny-baiko.

Dia hisaraka toy avy nandevina alika ve isika sanatria nefa tsy afa-po akory? Fantatsika tsara fa ny VOKATR’IO FIFANARAHANA IO dia azo tombànana toy izao:

- AFAKA MADIODIO ireo nampamono sy mpamono olona sy nahavànon-doza tamin’ny Firenentsika, ka tsy azo toriana intsony izy ireo raha vao vita Sonia io fihaonana io. Matimaty foana ny Malagasy noho ny nataon-dry Ratsiraka sy Coutiti manerana ny Nosy; ny tetezana sivy (9) potika nanaovana fahiràno an’Antananarivo. Ry Ndremanjary Jean André, ry Herivelona Ramanantsoa (ny rahalahiny mbola mahery vaika ao anilan’I Rajoelina ao), sy ireo Arema iringiriny toa an-dry Tantely Andrainarivo sy ny forongony, dia ho tafaverina ao amin’ny fitondràna indray, na dia loza aza no nataony tamin’ny Firenentsika, miampy an-dry Andry Rajoelina, Charles Andrianasoavina sy Lylison René.

- Voatery HISAOTRA an’I reny-malàlany ireo mpanompony. Noho izany, HAHAZO VAHANA indray ilay nanjanaka antsika mianakavy hatramin’izay. Dia ho handihizany indray ny harenan’ny Firenentsika; na ankibon’ny tany izany, na an-dranomasina izany, na an-tanety. Ny volamena sy vatosoa, ny solika, ny jono sy hazomanga sns… dia HOMENA ny “patrô” daholo hamelomana azy, ho setrin’ny FANAVOTANA AZY REHETRA NAMOA-DOZA, izay efa very tany ampita na tao am-ponja, nefa AVOTRA INDRAY.

- Hahazo seza HIFEHY ANTSIKA indray ireo rain-dahiny amin’ny fanaovana adim-poko toa an-dry Zafy Albert (iza moa no anaran’ny alikany?), ry Betiana Bruno, Pr. Radesa sy Kapisy, ry Fanony Fulgence sy

Manoro Régis, ry Esoavelomandroso Manassé ry Marson Max mirahalahy avy sy ny forongony. Ireo moa dia tsy iza fa taranaky ny NAMADIKA tamin’ny 47 ihany ny ankamaroany.

- HIVERINA indray ny fanendrena olona amin’ny toerana ambony noho ny FIHAVIANY araka izany, ka hitera-doza indray. Tadidio ny anton’ny nanakatonan’ny Kanadiana ny toeram-panofanana mpitondra raoplanina teo Ivato tamin’ny andron-dRatsiraka: satria maro loatra ireo hélikoptéra nianjera noho ny tsy fahombiazan’ireo mpiofana voafidy noho ny fihaviany na dia hita izao aza fa tsy mahomby. Hiteraka lonilony ho an’ireo voailikilika noho ny tsy rariny izany. Fa tokony ho ny fahaizana sy fahamendrehana ihany no sivana mahomby.

Ireo fahavoazana nanjo ny Firenentsika (ozinina tsy namokatra nefa nandaniana volabe toy ny ZEMA, ZEREN, ny fanaovana simenitra ao IBITY, ireo namoy ny ainy sy naràtra tamin’ny 10 Aogôsitra 1991 tamin’ny andron’I Ratsiraka, ny novonoina sy nampidirin’I TGV amponja noho ny antony politika, dia ho vita ho azy toy ny tsy nisy, aorian’io fampihavànana sy famelàn-keloka io.

Koa ho FIAROVANA ny aintsika sy ny ho avintsika VAHOAKA MALAGASY, ary HANARENANA NY FIRENENA MALALANTSIKA dia ndao ho takiana ireto manaraka ireto:

- Ny FAMPIJOROANA HAINGANA tsy misy hatakandro ny “HAUTE COUR DE JUSTICE” hitsàra ireo nampidramintsika fahefàna nefa dia namoa-doza ho an’ny Firenentsika, nanàmpatra fahefàna ka namono sy nampamono ary nanagàdra ny havantsika;

- Ny FANAFOANANA TANTERAKA ny fanendrena olona ho ao amin’ny fitondrana noho ny FIHAVIANY, izay tetiky ny mpanjanaka hametrahana ny adim-poko miolaka, ary mbola ampiasainy hatramin’izao;

- HAJANONA HATREO ny fanonerana ireo orinasa voanjo, Marseillaise, Lyonnaise, Rochefortaise sns, izay nitsetsitra ny hatsembohan’ny raiamandrenintsika sy razambentsika, ary nampahantra antsika hatramin’izao;

- Ny FANONERANA an’I MADAGASIKARANTSIKA noho ny faty olona, teo amin’ny 100.000 eo ho eo, sy ny fahavoazan’ny havantsika tamin’ny tolona MDRM 1947; ary noho ny fivarotana ho andevo ireo havantsika tamin’ny fotoan’androny:

- Ny FANONERAN’I Lafrantsa an’I Madagasikara noho ny korontana nateraky ny fandraisany anjara mivantana na an’kolaka tamin’ny fanohanany an’I Andry TGV, ka niafàra amin’ny izao fampihavànana izao.

- Hajoro haingana ihany koa ny rafitra politika vaovao; dia ny antoko DEMOKRATIKA sy REPOBLIKANA, ka ho foana avy hatrany sarintsarin’antoko natao hanakorontana sy hitadiavan-tseza fotsiny ;

- Averina ho eo ANIVON’NY VAHOAKA NY TAFIKA, ka handray anjara mivantana amin’ny fampandrosoana ara-toekarena, ka hisahana ny FAMBOLENA sy FIOMPIANA ary JONO; alefa hisahana ny ASA- VAVENTY sy FANAOVAN-DALANA ihany koa. Ny sasany alefa HIAMBINA NY MORON-TSIRAKA izay midadasika tsy misy manàra-maso.

TSY MAHAZO MANAO POLITIKA ny miaramila, ary TSY AZO TENDRENA hitondra Firenena, na ho mpikambana ao amin’ny Governemanta.

- FOANANA ny Ministeran’ny Fitsarana, ka HAHALEOTENA tsy baikon’ny Filoham-pirenena na itsabahany intsony ny àsan’ny Mpitsara sy ny Mpisolovava.

- Takiana ny FAMERENANA ny fikarohana ny namono an’ny Kolonely RATSIMANDRAVA, ary ny fitaovana namonoana azy.

- TSIPIHINA mazava atsara ao amin’ny Lalàm-panorenana fa NY FIFIDIANANA IHANY no manendry izay ho Filoham-pirenena. Ary tsy maintsy mahavita ny fe-potoana iasàny izy vao miàla, raha tsy sanatria angaha namadika na nivarotra ny Tanindrazantsika.Izany no hatao, dia ny hisorohana ny korontana maty paika natao isaky ny folo taona eo ho eo izay niainana hatramin’izay, ka mampihemotra ny Firenentsika.

Ireo ary ny ADIDY MIANDRY ANTSIKA hatramin’izao ry Malagasy havako. Tsy vitan’olon-drery io. Tsy ho tanteraka avy hatrany io, satria maro no hisàkana antsika amin’ny fomba rehetra HANAFAKA NY FIRENENTSIKA amin’ny ziogan’ny mpandroba sy mpanjanaka amin’ny endriny vaovao: fandangolangoana amin’ny alàlan’ny fianarana ambony any ivelany, karama sy toerana tsara any ivelany (dia tsy afaka hiasa ho an’ny Firenenao ianao), fanomezan-tseza ao amin’ny Fitondrana, fivavahana mahasarika, na koa fampihorohoroana, famonoana.

TSY HANAIKY ho rebireben’ireo mpivelona amin’ny politika intsony isika. Satria HELOKABEVAVA ny fampahantràna vahoaka. HISIKINA isika mianakavy hametraka lovasoa ho an’ny taranantsika, dia I MADAGASIKARA AFAKA.

MASINA NY TANINDRAZANA
MASINA NY MALAGASY
Repost 0
Published by P.E. - dans Non classé 2
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 11:16
Eliane, Charles, Lylison, Richard et les gendarmes (video mise à jour)


Voir la vidéo : http://mydago.com/2009/10/eliane-charles-lylison-richard-et-le-gendarmes/

voir aussi :  http://mydago.com/2009/10/temoignage-de-la-senatrice-capturee-par-le-fis/
Repost 0
Published by P.E.
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 10:57

 

4 Votes

 

Quantcast

 

Asterix
« Nous sommes en 2009 après Jésus Christ. Toute la Grande Ile est occupée par les Accords de Maputo … …Toute ?… Non ! Un village peuplé d’irréductibles Malagasy résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour les garnisons du Groupe International de Contact qui savourent leur Babaorum en contemplant leur  Aquarium, ce qui leur évite de prendre du Laudanum devant les bêtises du Petitbonum ».  Petit hommage personnel envers Goscinny et Uderzo, qui ont bercé mes lectures d’antan avec les albums d’Astérix. Ne pas voir dans ce nom une allusion à un petit bonhomme moustachu, qui arrose de potion magique le Droit constitutionnel malgache, et arrive à en sortir des solutions abracadabrantesques pour faire passer des vessies pour des lanternes. Eo amin’ny fandehan’ilay raharaha.La solution des Accords de Maputo, avec le mode d’emploi décidé à Antananarivo le 6 octobre, ne fait pas que des heureux. Il est cependant évident que la pilule ne peut pas plaire à tout le monde. En fait, le problème est simple : une crise implique divergences profondes d’opinions entre les protagonistes. Sa résolution passe alors par un rapprochement des centristes et modérés de chaque partie en présence, afin de créer une masse critique qui puisse influer sur le cours des évènements vers la sortie de crise. Car il est illusoire à court terme de rêver à un rapprochement des extrêmes. Cependant, à moyen ou long terme, surtout chez les politiciens malgaches, rien n’est impossible : d’où ces alliances contre-nature entre Ratsiraka et Zafy, Ravalomanana et Ratsiraka, Rajoelina et Andriamiseza (entre autres). Comme le disait si bien l’Amiral, « en politique, il n’y a pas d’inimitiés éternelles ». (....)


Lire la suite = >>

Repost 0
Published by P.E.
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 09:55
(15-10-2009) - Un sixième de l’humanité est sous-alimenté. Cela représente plus d’un milliard de personnes. Dont, sans aucun doute, des Malgaches.

La sous-alimentation touche, en effet, encore plus la population de la Grande île depuis la crise alors qu’elle n’est pas non plus épargnée par les contrecoups de la crise économique mondiale. Certes, le problème a déjà existé depuis de nombreuses années, mais la survenue de la crise malgache n’a pas été sans conséquences sur les populations les plus vulnérables. Demain, journée mondiale de l’alimentation, cette problématique de la sous-alimentation sera certainement examinée de plus près.

Les problèmes d’insécurité alimentaire touchent inégalement les différentes régions de Madagascar. Les parties Sud et sud-Est et Est de l’île sont les plus concernées. D’où les interventions des organismes, internationaux notamment, dans ces zones en matière d’humanitaire.
La célébration de la journée mondiale de l’alimentation se tiendra demain dans la commune d’Ambohimahasoa, dans la région Haute Matsiatra. Outre les stands érigés pour l’occasion et les animations diverses, l’opération téléfood s’inscrira également au programme de la journée.

Mondial.
Au niveau mondial, la crise économique frappe de plein fouet les petites exploitations agricoles et les zones rurales et même les agriculteurs des pays développés ne tirent pas leur épingle du jeu. Et pourtant, c’est dans les petites exploitations rurales que travaillent 70% des personnes souffrant de la faim dans le monde. Le nombre de personnes sous-alimentées a augmenté d’environ 105 millions cette année. Il est urgent d’investir de manière soutenue dans le secteur de l’agriculture. La question sera certainement largement abordée durant le sommet mondial de l’alimentation en novembre.

Hanitra R.

 
Repost 0
Published by P.E. - dans Non classé 2
commenter cet article