Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de P.E. et J.F.
  • Le blog de P.E. et J.F.
  • : Nous voici sur un blog pour vous faire partager un peu de nous. Nous l'avons créer pour nous détendre, partager qui nous sommes et être aussi le blog qui fait de nous des messagers de nos passions. Et elles sont diverses et plus ou moins communes. Nos passions : La n° 1 : Dieu le Père, Jésus-Christ le Fils, et l'Esprit Saint qui nous anime. La n° 2 : la Famille. La n° 3 : l'Eglise universelle et l'église locale. La n ° 4 : Madagascar. Avec son paysage, sa culture, ses coutumes et traditions
  • Contact

Profil

  • P.E.& J.F.
  • Nous voici : les auteurs du blog MALALA, notre Blog sur nous :1 couple mixte marié,vivant en Eure et Loir. Lui,Français d'origine Portugaise.Elle,Malgache.
 MALALA ,en français CHERI(E), mot d'origine malgache. MALALA Ô désigne Notre Dieu d'Amour.
  • Nous voici : les auteurs du blog MALALA, notre Blog sur nous :1 couple mixte marié,vivant en Eure et Loir. Lui,Français d'origine Portugaise.Elle,Malgache. MALALA ,en français CHERI(E), mot d'origine malgache. MALALA Ô désigne Notre Dieu d'Amour.

L'actu du Topinfo

Référencement chrétien


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone

30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 18:40

Hery Rajaonarimampianina en tête de la présidentielle malgache

 

i.img.jpg

 

 

F24

lundi 30 décembre 2013 15:33 GMT

L'élection de Hery Rajaonarimampianina à la tête de Madagascar se confirme, 10 jours après la tenue du second tour de l'élection présidentielle du 20 décembre. Les autorités électorales ont procédé, lundi 30 décembre, au dépouillement des bulletins de plus de 96 % des bureaux de vote.

Selon la Commission électorale [Cenit], le candidat soutenu par le président sortant Andry Rajoelina obtient 53,3 % des suffrages, contre 46,7 % pour son adversaire Robinson Jean Louis, adoubé par l'ancien chef de l'État Marc Ravalomanana. "Ces chiffres sont bruts et non-officiels", a précisé la Cenit. Les résultats provisoires officiels devraient être rendus publics le 7 janvier.

Abstention record

Pour l'heure, les chiffres les plus marquants sont ceux de l'abstention, qui a atteint des records au second tour de ce scrutin : seulement un peu plus de la moitié des Malgaches en âge de voter se sont déplacés aux urnes. Déjà au premier tour, le taux d'abstention était de 39 %.

"La présidentielle était couplée avec les élections législatives, de nombreuses personnes ont été découragées par la complexité de la démarche : les bureaux de vote étaient séparés en deux, il fallait faire toutes les étapes deux fois, explique Bilal Tarabey, correspondant de FRANCE 24 à Madagascar. Et, certaines listes pour les législatives comportaient plus de 30 candidats. Avec un taux d'analphabétisme qui touche entre 40 et 50 % de la population, le processus s'avère compliqué pour beaucoup de Malgaches".

Par ailleurs, explique le journaliste, nombreux sont les Malgaches qui souhaitent voir émerger une troisième voie et qui, au vu des résultats du premier tour, ne sont pas allés voter. "Il y avait bien quelques candidats critiques envers les régimes passés et présent, mais ils n'ont pas pu faire le poids face aux deux candidats [appuyés par des poids lourds de la politique malgache, NDLR]", poursuit Bilal Tarabey.

Pour autant, l'abstention n'est pas ce qui préoccupe le plus Madagascar pour le moment, à en croire le journaliste. "Tant que le taux de participation reste supérieur au seuil symbolique des 50 %, ça ne tourmente pas plus que ça les politiciens, résume le correspondant de FRANCE 24. En revanche, les accusations de fraudes pourraient poser un problème de légitimité. En ce moment, le débat public est focalisé autour de cette question".

Des fraudes possibles

Le collectif de citoyens Socle [pour le Suivi et l'observation citoyenne pour la limpidité des élections] avait déployé quelque 1 200 observateurs dans 2 750 bureaux de vote à travers le pays lors des deux tours. Malgré quelques irrégularités, les scrutins se sont, à les croire, globalement bien déroulés, "dans la transparence, le calme et l'intégrité".

En revanche, des colis contenant des bulletins sont arrivés non scellés dans des centres de ramassage. "À Antananarivo, à peu près un tiers des plis n'étaient pas scellés, a commenté, lundi sur RFI, Gino Razafindrabe, responsable de la communication au sein du Socle. Nos observateurs ont aussi pu constater que dans la région Diana [Nord], il n'y avait pas de matériel pour sceller les colis. Les fraudes sont possibles, et on traite ça encore jusqu'à maintenant." Des faits également constatés par la Cenit.

L'éventualité de fraudes n'a donc pas été écartée par la Cenit ni par le Socle. Dans ce contexte, les deux candidats s'accusent mutuellement de fraude massive. Tous deux se sont d'ailleurs proclamés vainqueurs avant même la publication des résultats. Juste après le second tour, Robinson Jean Louis avait appelé, en vain, à un arrêt de la publication des résultats. Le candidat adoubé par Marc Ravalomanana a d'ailleurs annoncé qu'il apporterait, en direct à la télévision lundi soir, les preuves des fraudes de son adversaire.


 

 

 

 

source France24 , news-republic.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 11:39

Résultats Magro : Robinson mène avec 54,01%
(27-12-2013) - D’après les résultats provisoires collectés hier à 19 h au QG du candidat Jean Louis Robinson à Behoririka, ce dernier maintient son avance par rapport au candidat de la force nouvelle Hery Rajaonarimampianina.

Le poulain de Marc Ravalomanana a obtenu 54,01% des voix contre 45,99% pour son adversaire. Ces pourcentages sont le résultat du comptage des voix dans 12 025 bureaux de vote sur 20 001. Après une légère baisse, le score réalisé par le candidat présenté par le parti « Avana » et soutenu par la Mouvance Ravalomanana commence à remonter. A noter que le QG du candidat à Behoririka collecte en même temps les preuves des fraudes constatées lors du scrutin du 20 décembre. Si ces preuves sont fondées, le pourcentage obtenu par Hery Rajaonarimampianina pourrait encore connaître une baisse. A noter que le candidat Jean Louis Robinson persiste et signe sur sa victoire après le second tour de la Présidentielle. Cette victoire a été confirmée par Marc Ravalomanana que la SADC pousse à aller jusqu’au bout du combat et à ne pas accepter les fraudes du camp adverse.

RAJAOFERA Eugène

Repost 0
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 11:36

Résultats CENI-T : Hery 51, 54% et Robinson 48, 46%
(27-12-2013) - L’écart reste stable si l’on tient compte des résultats d’avant-hier et d’hier.

En effet, cette commission électorale a publié, avant-hier soir, les résultats provisoires enregistrés dans 12 452 bureaux de vote sur 20 001. Hery Rajaonarimampianina a obtenu 1 392 191 voix, soit 51, 48 % des suffrages exprimés. Contre 1 312 404 voix soit 48, 52 % pour Jean-Louis Robinson. Tandis que les résultats provisoires, pour hier soir, obtenus dans 14.239 bureaux de vote sur 20.001, se présentent comme suit : le candidat de « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » a été crédité de 1.551.371 soit 51, 54%. Contre 1.458.460 soit 48,46 % pour le candidat de Avana. Notons qu’hier, on est à 70 % des résultats collectés par la CENI-T.

Dominique R.

Repost 0
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 11:34

Législatives: les députés d'Antananarivo
(27-12-2013) - La Cenit commence aussi ce vendredi à publier les résultats provisoires des législatives. Faisons connaissance avec ces présumés députés.

Antananarivo I (2 places)
- RAZAFIMANANTSOA Lobo Hanitriniaina et consorts (Mouvance Ravalomanana) 38,30%
- RATSIVALAKA née RAHERIARIVO Michelle et consorts (MAPAR) 30,79%
Antananarivo II (2 places)
- RAKOTOMANGA Lantoarivola Sedera et consorts (MAPAR) 23,22%
- RANDRIANARISOA Stanislas et consorts (Mouvance Ravalomanana) 21,42%
Antananarivo V
- Guy Rivoniaina Célin RANDRIANARISOA et consorts (Mouvance Ravalomanana) 33,85%
- RAHOLDINA RANAIVO Herinantsoina et consorts (MAPAR) 22,94%
Antananarivo VI
- RAHERISOAVOLOLONA Victorine et consorts (MAPAR) 22,23%
- RASOANOROMALALA Marie Horace et consorts (Mouvance Ravalomanana) 21,49%

Pour les III et VI arrondissements d'Antananarivo, la Cenit n' pas encore fini le traitement des dossiers.

Solofo Andrianjakarivelo

© TGN

Repost 0
27 décembre 2013 5 27 /12 /décembre /2013 11:32

Des vagues de protestation
(27-12-2013) -

Lors du second tour de la présidentielle et des législatives du 20 décembre 2013
Lors du second tour de la présidentielle et des législatives du 20 décembre 2013
© www.O2.mg



Législatives
Des candidats à la députation, dans différentes régions du pays, contestent le déroulement des élections législatives du 20 décembre 2013. En faisant valoir qu’il y avait eu des anomalies. Certains d’entre eux se disent même prêts à fournir des preuves.

Les contestations se suivent et se ressemblent. Notamment pour les élections jumelées du 20 décembre dernier. Des vagues de protestation en font. Des candidats aux législatives se sont regroupés au sein des collectifs pour dénoncer les irrégularités, d’autres ont préféré faire cavalier seul. Mais le point commun entre eux c’est qu’ils ont choisi la voie légale notamment en déposant une requête auprès de la Cour Electorale Spéciale. Du moins dans un premier temps, pour certains d’entre eux.

Annulation
Ainsi, 22 candidats sur 24 de la circonscription électorale de Taolagnaro contestent le déroulement des législatives du 20 décembre 2013. En citant, entre autres, qu’un candidat a procédé à des inaugurations à la veille du jour du scrutin, et qu’il y aurait eu de la distribution d’argent aux membres du bureau de vote et des chefs Fokontany ainsi que des procès-verbaux préparés d’avance. De ce fait, ils revendiquent l’annulation purement et simplement des résultats des législatives dans cette circonscription électorale. Ils menacent même de descendre dans la rue au cas où ils n’obtiendront pas gain de cause.

Scrutin
A Morombe, 12 candidats réclament également l’annulation du scrutin. Toujours dans la province de Toliara, à Toliara I plus précisément, Maharante Jean de Dieu a dénoncé l’existence d’irrégularités en annonçant qu’il y avait eu des gonflements du nombre des électeurs et du bourrage des urnes. Mais il y avait eu aussi d’autres contestations dans la cité du soleil. Le professeur Mandridake Elimberaza dit Limby et certains candidats, qui sont contre le vice-président du CST, de dénoncer l’existence de fraudes électorales dans les régions du Sud et du sud-ouest du pays. Et qu’il en a des preuves. Ils revendiquent aussi l’annulation du scrutin. Dans la province de Mahajanga, notamment à Marovoay, des candidats décèlent également des irrégularités, lors des élections législatives. Outre ces différentes régions, d’autres réclamations ne sont pas à écarter.

Dominique R.

Repost 0
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 13:37

« Krisimasim-pandresena » au Magro : Ravalomanana confirme la victoire de Robinson

 

Les contestations postélectorales pourraient s’intensifier après les fêtes de fin d’année au vu de ce qui s’est passé avant-hier au Magro.

Les contestations postélectorales pourraient s’intensifier après les fêtes de fin d’année au vu de ce qui s’est passé avant-hier au Magro.

Parallèlement aux lobbyings qu’il mène au niveau international, l’ancien président mobilise ses partisans et les exhorte à ne pas céder.

Les partisans du candidat Jean louis Robinson ne sont pas prêts à reculer devant les tentatives faites pour  détourner le choix du peuple exprimé le 20 décembre dernier. Avant-hier, alors qu’ils célébraient le « Krisimasim-pandresena » au Magro, l’ancien président Marc Ravalomanana est intervenu par téléphone depuis l’Afrique du Sud pour confirmer la victoire de son poulain. « La SADC vient de me contacter. Elle m’a conseillé de collecter le plus vite possible les preuves pour défendre la victoire de notre candidat Jean Louis Robinson. », a-t-il révélé. Devant ce qu’il appelle les « fraudes massives » et les « abus de pouvoir » du camp adverse, l’ancien président a mobilisé ses partisans et les exhorte  à ne pas céder. « Tenez-vous bien et armez-vous de courage. Nous ne quitterons Magro qu’après mon retour au pays. », a-t-il lancé. Après Marc Ravalomanana, le candidat Jean Louis Robinson qui a présidé le « Krisimasim-pandresena » de ses partisans au Magro Behoririka a redit avec fermeté  qu’il gagne jusqu’ici  contre le candidat de la force nouvelle avec 53,15 %, selon les résultats partiels provisoires collectés à son QG.

Position ambigüe. La position de la Communauté Internationale semble favoriser la confusion après le scrutin du 20 décembre. Cette Communauté Internationale semble être complice des irrégularités qui sont loin de favoriser une élection acceptée par tous. Devant les cris de détresse lancés par les victimes des fraudes, seule l’Union africaine a osé hausser le ton en dénonçant le fait  que la Feuille de route (NDLR : qui est devenue une loi) et le code électoral n’ont pas été respectés durant les campagnes électorales. Alors que la Feuille de route est la loi fondamentale régissant la Transition. Pour le reste de la Communauté Internationale, tout s’est déroulé dans la sérénité, aucun incident majeur n’a été constaté…. Si Marc Ravalomanana n’a pas menti, la SADC aurait découvert des fraudes, mais chose curieuse, cette Communauté de Développement d’Afrique Australe n’ose pas les dénoncer. En tout cas, la trêve de fin d’année est loin d’être respectée. Pire, l’atmosphère d’après fête s’annonce très chaude politiquement. Il sera difficile pour les forces de l’ordre de gérer la situation à partir du 2 janvier 2014. Le ton a été d’ailleurs donné avant-hier au Magro. Le « Noël de la victoire » a drainé une foule immense sur cet endroit historique de la lutte contre le coup d’Etat de 2009.

RAJAOFERA Eugène

 

logo_midi.jpg

Repost 0
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 13:24
Mamy Ratovo était le Directeur de campagne du candidat Camille Vital.

Mamy Ratovo était le Directeur de campagne du candidat Camille Vital.

Le candidat du « Hiaraka Isika » n’a pu embarquer samedi dernier, alors qu’il s’apprêtait à s’envoler pour l’Île Maurice avec sa femme où ils ont envisagé de prendre quelques jours de vacances en famille.

D’après les informations, une mesure d’interdiction de sortie du territoire a été prise contre l’ancien Premier ministre de la HAT, le Général Camille Albert Vital. En effet, ce candidat malheureux du premier tour de l’élection présidentielle qui a choisi de soutenir le candidat de la mouvance Ravalomanana, Jean Louis Robinson lors du second tour n’a pu embarquer samedi dernier, alors qu’il s’apprêtait à s’envoler pour l’Île Maurice avec sa femme où ils ont envisagé de prendre quelques jours de vacances en famille. Joint au téléphone hier, l’Officier Général a confirmé cette information. « Quelque temps avant le départ de l’avion, alors que nous avions déjà terminé les formalités d’enregistrement, on nous a amené dans un bureau de la Police de l’Air et des Frontières pour nous annoncer que nous ne pouvons pas embarquer », a-t-il fait savoir. Et lui d’ajouter que « pour le moment, le motif de cette mesure n’a pas été révélé mais l’on nous a indiqué que la décision a été prise vendredi soir au niveau du Secrétariat de la Présidence ». Pourtant, interpellé par le Premier ministre de consensus, Jean Omer Beriziky, le SGP et le ministre de la Sécurité intérieure auraient nié leur implication dans cette décision. De sources bien informées, cette interdiction de sortie du territoire est liée à une affaire impliquant Camille Vital au niveau du SAMIFIN.

Intervention. En tout cas, le Général Camille Albert Vital a confirmé hier qu’il a appelé Jean Omer Beriziky pour réclamer une intervention mais la démarche que celui-ci a entamée n’a pas abouti. Bon nombre d’observateurs considèrent que le Premier ministre du Gouvernement d’union nationale et non moins Chef de l’Administration ne parvient plus à contrôler son équipe. L’on a également appris que l’ex-ministre des Mines et non moins ancien Directeur Général auprès de la Présidence, Mamy Ratovo est également frappé par une interdiction de sortie du territoire. Faut-il rappeler que ce dernier a été le Directeur de campagne du candidat du « Hiaraka Isika » lors du premier tour de la Présidentielle. C’est la raison pour laquelle le Gal Camille Vital dénonce une « décision politique ». « On veut m’éliminer, puisque j’ai décidé de soutenir le candidat Jean Louis Robinson », a-t-il soutenu.

Mandat d’arrêt. En outre, d’après les rumeurs qui ont circulé hier, mis à part cette interdiction de sortie, Camille Vital fait également l’objet d’un mandat d’arrêt pour tentative de coup d’Etat. C’est peut-être la raison pour laquelle il a décidé de quitter Antananarivo samedi soir pour une destination dont l’Officier Général n’a pas voulu révéler. « On m’a informé de l’existence de ce mandat d’arrêt et je me demande pourquoi », a déclaré l’ex-PM qui a également fait savoir qu’il ne se rendra pas aux Forces de l’ordre. En tout cas, bon nombre d’observateurs considèrent cette interdiction de sortie du territoire contre le Gal Camille Vital comme un « retour de manivelle ». Et ce, dans la mesure où à l’époque où il était encore Premier ministre de la HAT, il y a eu des mesures d’interdiction de sortie prises contre plusieurs personnalités de la mouvance Ravalomanana et un « Notam » contre « Dada ». Histoire à suivre.

Davis R

 

logo_midi.jpg

Repost 0
23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 15:27

Elections jumelées à Madagascar: Déclaration du porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'UE, Catherine Ashton
(23-12-2013) - Le porte-parole de Catherine Ashton, Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission, a fait ce jour la déclaration suivante :

Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission
Haute Représentante de l'Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-présidente de la Commission
© Union Européenne

La Haute Représentante salue la tenue du deuxième tour des élections présidentielles et des élections législatives à Madagascar dans un climat serein. Elle félicite les citoyens malgaches qui ont exprimé librement leur choix, confirmant ainsi leur volonté de mener à bien le processus de transition démocratique. Elle salue également les autorités électorales et les acteurs politiques malgaches qui ont contribué jusqu'à présent au bon déroulement des scrutins.

La Haute Représentante remercie Madame Muñiz de Urquiza, membre du Parlement européen et Chef observateur de la Mission d’observation électorale de l’UE (MOE UE) ainsi que son équipe pour le travail et le soutien apportés à ce processus. Elle prend acte des conclusions préliminaires de la MOE UE et, dans l'attente de la proclamation des résultats officiels, invite toutes les parties prenantes au processus électoral à la retenue et au respect des procédures juridiques établies dans le cadre de ce processus.

La Haute Représentante exhorte tous les acteurs politiques malgaches à poursuivre leurs efforts afin de mettre en place les nouvelles institutions issues de ces élections et d'achever ainsi le processus de transition prévu par la Feuille de route et qui devrait marquer la fin de la longue crise politique qui perdure à Madagascar depuis 2009."

© TGN

Repost 0