Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de P.E. et J.F.
  • Le blog de P.E. et J.F.
  • : Nous voici sur un blog pour vous faire partager un peu de nous. Nous l'avons créer pour nous détendre, partager qui nous sommes et être aussi le blog qui fait de nous des messagers de nos passions. Et elles sont diverses et plus ou moins communes. Nos passions : La n° 1 : Dieu le Père, Jésus-Christ le Fils, et l'Esprit Saint qui nous anime. La n° 2 : la Famille. La n° 3 : l'Eglise universelle et l'église locale. La n ° 4 : Madagascar. Avec son paysage, sa culture, ses coutumes et traditions
  • Contact

Profil

  • P.E.& J.F.
  • Nous voici : les auteurs du blog MALALA, notre Blog sur nous :1 couple mixte marié,vivant en Eure et Loir. Lui,Français d'origine Portugaise.Elle,Malgache.
 MALALA ,en français CHERI(E), mot d'origine malgache. MALALA Ô désigne Notre Dieu d'Amour.
  • Nous voici : les auteurs du blog MALALA, notre Blog sur nous :1 couple mixte marié,vivant en Eure et Loir. Lui,Français d'origine Portugaise.Elle,Malgache. MALALA ,en français CHERI(E), mot d'origine malgache. MALALA Ô désigne Notre Dieu d'Amour.

L'actu du Topinfo

Référencement chrétien


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone

30 mars 2010 2 30 /03 /mars /2010 11:59
 
(30-03-2010) - Les partisans des trois mouvances politiques contre la mouvance Rajoelina au pouvoir étaient présents à Ambohijatovo (centre-ville) hier et il en était de même pour ceux de la mouvance Rajoelina.

Ce face-à-face s’est traduit par des mouvements de violence qui n’ont pourtant pas fait des victimes. Mais pour ramener le calme et permettre aux autorités de la transition de déposer des gerbes de fleurs au pied de la stèle Ralaimongo d’Ambohijatovo, les forces de l’ordre ont dû balancer du gaz lacrymogène. Le camp Rajoelina rend les trois mouvances responsables de cette commémoration inédite entachée de violences, tandis que les trois mouvances estiment que si les forces de l’ordre les ont permis de déposer leurs gerbes, il n’y aurait pas eu échauffourée. Rappelons que ces trois mouvances ont voulu déposer leurs gerbes avant que les autorités de la transition viennent déposer les leurs. Quoi qu’il en soit, la commémoration du 29 mars 1947, une date marquée par le mouvement indépendantiste malgache, n’a jamais fait l’objet d’un tel mouvement politique. L’aile dure de la transition représentée par Alain Ramaroson promet de sévir contre les partisans des trois mouvances.


© MATERA
Repost 0
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 12:21
Repost 0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 14:37

Le changement d'heure est effectué 2 fois par an en France. Voici les dates des changements d'heure été et hiver 2010, 2011 :

Changement d'heure 2010, 2011

  Changement d'heure été
Changement d'heure hiver
2010 Le dimanche 28 mars
(à 2 heures du matin il sera 3 heures)
Le dimanche 31 octobre
(à 3 heures du matin il sera 2 heures)
2011 Le dimanche 27 mars
(à 2 heures du matin il sera 3 heures)
Le dimanche 30 octobre
(à 3 heures du matin il sera 2 heures)

Historique du Changement d'heure

Le changement d'heure a été instauré en France en 1975 suite au choc pétrolier de 1974 pour effectuer des économies d'énergie en réduisant les besoins d'éclairage. Le passage à l'heure d'été a lieu le dernier dimanche de mars (à 2 heures du matin il est 3h) et le passage à l'heure d'hiver intervient le dernier dimanche d'octobre (à 3 heures du matin il est 2h).

changement-heure.jpg
Repost 0
Published by P.E.& J.F. - dans Non classé 2
commenter cet article
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 09:42
Repost 0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 09:36
25/03/2010

Il continue de mettre la HAT à rude épreuve

 

Il doit jubiler. Malgré son éloignement, l’ancien président peut se livrer à loisir à son passe-temps favori : torpiller la HAT, totalement à la merci de ses facéties. Dans sa dernière sortie sur RFI, Marc Ravalomanana a ainsi affirmé qu’il disposait encore de nombreux partisans parmi les militaires. Une déclaration que n’a sûrement pas appréciée Camille Vital qui martèle aujourd’hui que cette énième provocation « n’aura pas d’impact sur l’unité de l’armée ». Pas sûr cependant que nos bons soldats ne se laissent pas séduire par les sirènes sud-africaines. Surtout si, comme par le passé, « Ramose » leur fait une invite sous forme d’espèces sonnantes et trébuchantes.

 

source : tananews.com

Repost 0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 09:32


24/03/2010 · 

Le responsable (in)sécurité de la HAT...

Face à l’insécurité grandissante, on aurait pu croire que le tout puissant chef de la sécurité de la HAT allait concocter une action d’envergure, à la hauteur des déploiements de force auxquels il a habitué la population de la capitale. Hé bien pas du tout. La sécurité des Tananariviens et des malgaches en général, c’est à eux-mêmes qu’Alain Ramaroson va la confier au travers de détachements de « police populaire » (qui a dit milice de quartier ? ) Difficile de voir comment des amateurs à peine formés pourront réussir là ou des professionnels se cassent les dents depuis des mois. Mais bon, puisque Tonton Alain dit que ça va marcher…

 

source : tananews.com

Repost 0
26 mars 2010 5 26 /03 /mars /2010 09:30


23/03/2010 ·

Les gendarmes s'illustrent encore une fois...

Les gendarmes s’illustrent une nouvelle fois. En mal. Tout le monde sait que les bakchichs et autres « pourboires » font partie du quotidien de certains éléments des forces de maintien de l’ordre et des services de l’État. Il était pourtant écrit que même dans cette catégorie peu reluisante il devait y avoir un gagnant. Avec 32 cas de corruption officiellement enregistrés par le Bianco, c’est à la gendarmerie que revient la palme à Tana. Les hommes en bleus sont suivis par les collectivités décentralisées et le domaine foncier avec 24 cas, eux-mêmes talonnés de près par la justice avec 23 cas. À quand les olympiades du dessous de table pour que Madagascar puisse enfin ramener une médaille d’or ?

 

Source : tananews.com

Repost 0
25 mars 2010 4 25 /03 /mars /2010 10:39

(25-03-2010) -
Midi : Les rumeurs rapportent la tenue de rencontres fréquentes entre vous et les militaires
Monja Roindefo :
« Quiconque se considère comme un homme d'Etat ne peut rester insensible face à la crise que traverse actuellement le pays. C'est donc normal si je discute avec tout le monde et les différentes tendances, y compris les militaires qui constituent les forces stabilisatrices du pays. Je remercie les frères en uniforme pour leur amour de la patrie conformément à leur devise : « Ho an'ny Tanindrazana » et aussi, pour leur considération envers ma personne qu'ils estiment faire partie du patrimoine politique malgache et donc, à préserver et à défendre. De toute façon, mes relations avec les militaires ne datent pas d'aujourd'hui, mais du temps où j'ai effectué mon service national au sein de l'Armée. J'avais côtoyé des officiers généraux, des officiers supérieurs, des sous-officiers, des subalternes... C'est normal s'ils viennent me voir, me considérant un peu comme un des leurs. Mes rapports avec les forces armées s'expliquent aussi par le rôle que j'ai joué pour l'avènement du changement auquel aspirent les Malgaches. Je ne peux pas rester impassible par rapport aux difficultés actuelles de mes compatriotes. D'aucuns s'accordent à dire que j'ai encore beaucoup de cartes à jouer pour faire revenir le pays dans le droit chemin afin d'atteindre l'objectif que je me suis fixé : Madagascar magnifique ».

Midi : Les mêmes rumeurs font état de votre possible arrestation
M. R. :
« Je reste serein face à ces rumeurs d'arrestation. Je pense plutôt à l'arrivée imminente des investisseurs thaïlandais pour les projets que j'ai annoncés lors de ma dernière conférence de presse ».

Midi: La situation actuelle est-elle propice aux investissements ?
M. R. :
« « Certes, la situation est un peu floue et des investissements à long terme ne peuvent pas se broder comme ça, mais j'ai pu convaincre le groupe thaïlandais de venir à Madagascar car au-delà de l'imbroglio politique, il y a le peuple malgache qui en veut pour son progrès économique, social et qui nécessite une fenêtre de travail avec l'international ».

Midi : Ne viennent-ils pas juste pour tâter le terrain ?
M. R. :
« Comme tout investisseur, ils sont sensibles à la stabilité politique, à la qualité du « doing business » de Madagascar au niveau de la sécurité, de la corruption... En tout cas, ils auront le mérite de venir après mon invitation et mon insistance pour déjà apprécier les conditions physiques et matérielles du pays malgré la catastrophe économique ».

Midi : La sortie de crise passe-t-elle impérativement par la communauté internationale ?
M. R. :
« Depuis la création de la SDN devenue par la suite ONU, beaucoup de crises ont été gérées par ses organes. Il n'est pas bien de faire de l'obscurantisme politique pour ne pas dire de l'unilatéralisme obtus. Pour ma part, j'ai toujours dit et redit que je suis prêt à apporter ma contribution à la sortie de crise ».

Midi : Pourquoi votre nom ne figurait-il pas parmi les 109 sanctionnés ?
M. R. :
« Je suis un homme de principe et de parole. La communauté internationale a pris acte du fait que, même si je n'ai pas adhéré aux accords de Maputo et à l'acte additionnel d'Addis-Abeba, je ne me suis pas opposé à leur application. A preuve, j'ai fait une passation en bonne et due forme avec le Premier ministre Mangalaza Eugène en présence de représentants de la communauté internationale. Ce sont les signataires des accords eux-mêmes qui ne l'ont pas appliqué. De par leur violation, les accords de Maputo et d'Addis-Abeba n'ont plus de sens. La problématique pour la communauté internationale est la suivante: quelles sont actuellement et quelles seront à l'avenir, la valeur et la crédibilité de ces signatures ? »

Propos recueillis par R. O




Repost 0