Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de P.E. et J.F.
  • Le blog de P.E. et J.F.
  • : Nous voici sur un blog pour vous faire partager un peu de nous. Nous l'avons créer pour nous détendre, partager qui nous sommes et être aussi le blog qui fait de nous des messagers de nos passions. Et elles sont diverses et plus ou moins communes. Nos passions : La n° 1 : Dieu le Père, Jésus-Christ le Fils, et l'Esprit Saint qui nous anime. La n° 2 : la Famille. La n° 3 : l'Eglise universelle et l'église locale. La n ° 4 : Madagascar. Avec son paysage, sa culture, ses coutumes et traditions
  • Contact

Profil

  • P.E.& J.F.
  • Nous voici : les auteurs du blog MALALA, notre Blog sur nous :1 couple mixte marié,vivant en Eure et Loir. Lui,Français d'origine Portugaise.Elle,Malgache.
 MALALA ,en français CHERI(E), mot d'origine malgache. MALALA Ô désigne Notre Dieu d'Amour.
  • Nous voici : les auteurs du blog MALALA, notre Blog sur nous :1 couple mixte marié,vivant en Eure et Loir. Lui,Français d'origine Portugaise.Elle,Malgache. MALALA ,en français CHERI(E), mot d'origine malgache. MALALA Ô désigne Notre Dieu d'Amour.

L'actu du Topinfo

Référencement chrétien


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone

11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 15:02

Andry Rajoelina : "Mon candidat sera le nouveau président de Madagascar" ( Extrait )

LE MONDE | 09.11.2013 à 12h19• Mis à jour le09.11.2013 à 16h35|Propos recueillis par Sébastien Hervieu (Antananarivo, envoyé spécial)

 
Andry Rajoelina dans un bureau de vote de la banlieue d’Antananarivo, le 25 octobre, lors du premier tour de l'élection présidentielle. Andry Rajoelina dans un bureau de vote de la banlieue d’Antananarivo, le 25 octobre, lors du premier tour de l'élection présidentielle. | THOMAS MUKOYA/REUTERS

Ancien disc-jockey de 39 ans et ex-maire d'Antananarivo, l'actuel président de la transition, Andry Rajoelina, a pris le pouvoir à Madagascar en 2009, soutenu par une partie de l'armée et de la population. Le second tour de l'élection présidentielle opposera, le 20 décembre, le candidat de l'actuel homme fort du pays à celui de l'ancien président Marc Ravalomanana.

Robinson Jean Louis (21,10 % des voix au premier tour) et Hery Rajaonarimampianina (15,93 %) s'affronteront le 20 décembre. Contrairement au premier tour, allez-vous soutenir officiellement un candidat ?

Andry Rajoelina : Je ne pouvais pas soutenir officiellement un candidat au premier tour car ma mouvance avait plusieurs candidats. Je voulais qu'il y ait une égalité de chance. Mais dans la coulisse, j'ai soutenu Hery Rajaonarimampianina. J'ai donné des consignes. Mes ministres l'ont soutenu. Pour le second tour, c'est désormais clair : Hery Rajaonarimampianina est le candidat de la mouvance Rajoelina, le candidat de la révolution.

Peut-il gagner ?

Andry Rajoelina : On connaît désormais les forces des uns et des autres, et je suis assez fier et satisfait car la révolution, à Madagascar, s'est traduite dans les urnes. L'ancien président Marc Ravalomanana a fait campagne pour Robinson Jean Louis, et celui-ci a obtenu 21 %.

De notre côté, nous avions dix candidats . Si on fait le calcul, nous arrivons à près de 55 %. Le candidat que je soutiens sera le nouveau président de Madagascar....

Repost 0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 14:33
  Robinson répond à Rajoelina. "Je demanderai sa démission"
(11-11-2013) - Le duel au second tour opposant les candidats des deux principaux protagonistes de la crise s'annonce déjà sans merci quelques heures après la publication par la CENI-T des résultats provisoires du scrutin du 25 octobre.
Le candidat Jean-Louis Robinson
Le candidat Jean-Louis Robinson
© -
La panique est confirmée. Le président Andry Rajoelina n'est pas sûr que son candidat Hery Rajaonarimampianina ne soit pas le vainqueur du deuxième tour de l'élection présidentielle du 20 décembre 2013. La preuve, voici les déclarations que le locataire d'Ambohitsirohotra a faites hier dans une interview qu'il a accordée au journal "Le Monde": "Je ne peux pas dévoiler encore notre stratégie, mais nous allons respecter la loi. Le code électoral malgache autorise l'utilisation de ma photo pendant la campagne. Je peux aussi assister à des meetings, mais je n'ai pas le droit d'y parler; (...) je ne comprends pas pourquoi la communauté internationale n'a pas interdit à l'ancien président Marc Ravalomanana de parler en direct pendant les meetings de Robinson Jean Louis depuis l'Afrique du Sud". Bref, le président de la Transition n'a pas confiance en la chance de son poulain Hery Rajaonarimampianina. Il pense qu'en officialisant son soutien au candidat du "Hery Vaovao ho an'i Madagasikara" au second tour du scrutin, ce dernier pourrait gagner face au candidat jean Louis Robinson.

Article 15 de la Feuille de route
Le candidat Jean Louis Robinson n'a pas tardé à réagir dans le même journal et le même jour. Voici ce que le poulain de l'ancien président Marc Ravalomanana a déclaré: "S'il soutient un candidat, je demanderai sa démission car il y a un trop grand risque qu'il utilise les moyens de l'Etat pour faire campagne pour ce candidat.".

En fait, pour appuyer le bien-fondé de l'éventuelle action qu'il va entreprendre, le candidat Jean Louis Robinson se réfère à l'article 15 de la Feuille de route qui stipule: "Le président de la Transition, le Gouvernement (...) demeurent neutres pendant la période de Transition et particulièrement au cours du processus électoral". En tout cas, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana n'ont pas le même statut. Ce dernier, après le putsch de 2009, a choisi la voie de l'exil. Après les différentes négociations de sortie de crise, l'ancien président Marc Ravalomanana a décidé de ne pas participer aux Institutions de la Transition. Actuellement, il n'est ni président de la Transition, ni membre d'une quelconque institution de la Transition. Et ce contrairement à Andry Rajoelina qui s'est battu becs et ongles pour être à la tête du pays pendant la Transition et qui se prépare actuellement à rompre son obligation de neutralité et de réserve pour pouvoir soutenir officiellement un candidat. En fait, Andry Rajoelina veut le beurre et l'argent du beurre. Son comportement pourrait déclencher une crise électorale.Surpris ?
Les déclarations faites par Andry Rajoelina dans le journal "Le Monde" orientent inéluctablement les regards sur la Cour Electorale Spéciale. Comme le président de la Transition, cette CES est également soumise à l'obligation de neutralité. Que dira alors Ambohidahy si Andry Rajoelina se hasardait à faire paraître sa photo dans les affiches de campagne du candidat Hery Rajaonarimampianina ? En ce qui concerne le score prévisionnel de 55% que Andry Rajoelina a laissé entendre dans son interview au journal "Le Monde", on crie quelque part à l'infantilisation du peuple. Sur quelle base de calculs le président de la Transition a-t-il trouvé ce pourcentage ? Ce qu'il ne faut pas oublier, c'est qu'avant le 1er tour de l'élection présidentielle, Andry Rajoelina n'était pas capable de rassembler ses partisans autour d'un candidat unique. Il a lui-même avoué qu'au 1er tour, sa mouvance a eu 10 candidats. Ce n'était pas voulu. C'était la conséquence des dissensions au sein de son propre camp. En tout cas, malgré la déclaration de soutien d'Andry Rajoelina, le candidat Hery Rajaonarimampianina s'est dit surpris de ce soutien. Ce dernier a déclaré sur les ondes de la RFI :"Vous m'apprenez la nouvelle, je le savais pas. Pourtant en tant que président de la Transition, Andry Rajoelina ne peut pas m'apporter son soutien".

Visiblement, Hery Rajaonarimampianina voudrait actuellement se détacher de l'ombre du président de la Transition qui l'a aidé matériellement et moralement aidé durant la campagne du 1er tour. ce candidat réalise que sans le soutien de Andry Rajoelina, il aurait réalisé un score beaucoup plus meilleur que ce 15,93%. Une frange de l'opinion pense cependant le contraire. Car il faut reconnaître que la plupart des partisans de Andry Rajoelina n'auraient pas voté pour le candidat de "Hery Vaovao ho an'i Madagasikara".

RAJAOFERA Eugène

 

 

Repost 0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 14:25
15:47 - 11/11/13
Lors de la célébration de ses 77 bougies à Ilafy, Didier Ratsiraka a lancé un appel aux 33 candidats de la présidentielle de réaliser ensemble tous leurs programmes de développement.
ILAFY
Ratsiraka martèle son appel à la réconciliation
 
L’ancien président Didier Ratsiraka coupant son gâteau d’anniversaire
L’ancien président Didier Ratsiraka coupant son gâteau d’anniversaire
L'ancien Président tambourine son appel à la réconciliation. Il change cependant de ton en ce qui concerne le processus électoral.
Un vœu d'anniversaire. Didier Ratsiraka, ancien président, a célébré son 77e anniversaire à l'espace Sahamadio à Ilafy, samedi. Dans un discours imagé et enrobé de ces jeux de mots dont il a le secret, l'ancien locataire du palais d'État d'Iavoloha a réitéré son appel à la réconciliation.
« Réalisons tous vos programmes respectifs. La lutte contre la pauvreté peut se faire ensemble... échangeons nos idées pour avoir la paix. » Tel a été le souhait qu’il a émis à l'endroit des trente-trois candidats à la présidentielle, lors de la cérémonie d'Ilafy, où il a soufflé ses 77 bougies. Dans son élan, Didier Ratsiraka a expliqué que, pour que le nouveau dirigeant n'hérite pas d'un cadeau empoisonné, « il nous faut discuter pour une réconciliation nationale ».
Depuis son retour à Mada­gascar en avril, l'amiral Didier Ratsiraka n'a eu de cesse de proposer la tenue d'une « conférence au sommet élargie », afin de trouver une solution durable à la crise et d'aboutir à une réconciliation nationale.
À l'occasion de la première célébration de son anniversaire à Mada­gascar depuis plus de dix ans, l'ancien chef de l’État a ainsi relancé sa
proposition, sans y faire directement référence, mais en
déclarant tout simplement :
« Trouvons ensemble une solution pour avoir la paix. »
Changement de ton
L'initiative de Didier Ratsiraka en faveur d’une rencontre au sommet élargi aurait dû être, selon lui, un préalable aux élections, ce qui n'a pas été le cas. Son discours de samedi semble cependant sous-entendre qu'il souhaiterait voir son vœu se réaliser avant le second tour de la présidentielle. Pour l'Amiral, les deux personnalités provisoirement qualifiées pour le scrutin du 20 décembre devraient « ouvrir le chemin ». « Rien ne nous empêche de discuter si c'est pour le bien de la nation... Sans une réconciliation, les élections ne sont pas suffisantes », a-t-il soutenu.
Celui qui avait scandé lors d'une émission télévisée, le 11 septembre, que les élections « pouvaient engendrer une crise plus grave », semble ainsi changer de ton envers le processus. « Discutons d'abord, même si nous devons aller aux élections », a-t-il suggéré.
La célébration du 77e anniversaire de Didier Ratsiraka a vu la présence d’Andry Rajoelina, président de la Transition. Ce dernier n'a pas pipé mot sur les raisons de sa présence. Une source informée a indiqué qu'il a simplement répondu à l'invitation de son hôte du jour.
Albert Zafy, ancien président, retenu par des obligations personnelles selon les explications, a mandaté Marcel Miandrisoa, chef de délégation de sa mouvance pour le représenter. Le Pr Miandrisoa n'est pas resté insensible au souhait formulé par l'homme fort de la seconde République. « Il est toujours bon de discuter, d’autant plus que cela n'a pas pour objet de créer un problème, au contraire, mais d'en trouver une solution », a-t-il indiqué. Le politicien se dit être « pessimiste quant à espérer une paix à l'issue des élections », en se référant aux points noirs du premier tour de la présidentielle.
La réconciliation nationale est le leitmotiv d'Albert Zafy. Une opinion qui l'a rapproché de son successeur à la tête de la troisième Répu­blique. Les deux anciens Présidents n'ont cependant pas réussi à influencer le courant politique pour qu'une réconciliation nationale soit un préalable aux élections. Didier Ratsiraka a exposé son souhait devant une assistance de personnalités politiques composée entre autres du président de la Transition, de candidats malheureux à la présidentielle, de membres du gouvernement, espérant probablement que ces personnalités l'aideront à le réaliser. Il est pourtant de croyance populaire qu'un vœu d'anniversaire ne se dévoile pas pour s’accomplir.
Kolorindra Garry Fabrice Ranaivoson
logo.png
Repost 0
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 12:55

Holy Razafindrakoto, propriétaire du Montparnasse
(05-11-2013) - Depuis le 1er février, Holy Razafindrakoto est la nouvelle propriétaire du Montparnasse, sur l’axe de la route circulaire d’Antsakaviro. Une table particulièrement bien pensée où Holy joue de sa riche expérience au Colbert et au Petit Verdot.

Holy Razafindrakoto
Holy Razafindrakoto
© no comment ®

La reprise du restaurant Le Montparnasse a obligé Holy Razafindrakoto à revoir l’organisation de la cuisine, car elle ne pouvait accepter de voir des clients mécontents : « surtout lorsque la qualité des plats ne correspondait pas à mon attente », précise-t-elle. Elle a donc renforcé les effectifs en adjoignant un troisième cuisinier aux deux professionnels déjà en fonction, puis investi dans de nouveaux matériels : frigo, congélateur, plaque lisse pour les grillades, fours à micro-ondes, différents matériels de cuisson et une vitrine réfrigérée de présentation « qui me rend bien service pour les clients qui arrivent après 23 heures ». La préparation du contenu de la carte s’est faite, elle, avec le concours de la brigade de cuisine qui recèle un véritable spécialiste des plats malgaches. Sa propre expérience au Colbert et au Petit Verdot a fait le reste. Bref, une table bien pensée au coeur de la capitale.

Comment définiriez-vous votre style ?
**Je suis assez participative, c’est-à-dire que je soumets toujours mes idées aux autres avant de les appliquer.

Vos produits de prédilection ?
**Les produits frais sont ceux que je préfère, mais ce n’est pas toujours facile, surtout en ce qui concerne les produits de la mer, car cela demande de la rigueur et un respect total des règles d’hygiène. Je me renseigne actuellement pour faire faire des prélèvements par l’Institut Pasteur sur différents plats, en vue d’analyses bactériologiques. Cela autant pour éviter tout type d’intoxication que pour améliorer les techniques de travail de ma brigade de cuisine.

Quel genre de cuisine n’appréciez-vous pas ?
**Poissons, crustacés car je suis allergique aux produits de la mer. En fait, ce n’est pas que je ne les apprécie pas, ce sont eux qui ne m’aiment pas !

Votre plat préféré ?
**Comme Malgache, mon éducation alimentaire me porte à préférer les spécialités de mon pays, bien que je ne dédaigne pas de faire de temps en temps une petite entorse avec un plat étranger. Cela étant, une oie à la malagasy ou une queue de zébu me font toujours saliver.

.
.
© no comment ®

Votre boisson préférée ?
**Lorsque je suis partie pour faire la fête, j’apprécie le champagne en particulier celui de la région de Reims. Deux ou trois verres de champagne aidant, je deviens boute-en-train.

À quelles fréquences modifiez-vous votre carte ?
**Nous venons de la mettre en place et elle est prévue pour trois mois minimum. En revanche, nous proposons une vingtaine de suggestions que nous modifions tous les 15 jours. Plus un menu journalier avec entrée, plat et dessert à 12 000 Ar et un menu enfants à 4 000 Ar.

Comment vous y prenez-vous pour créer vos plats ?
**Tout d’abord, nous tenons compte des saisons et des prix d’achat, ensuite des exigences de la clientèle. La lecture de magazines spécialisés me donne parfois une idée de plat que je soumets au chef de cuisine. Lorsque le choix du plat est effectué, nous le faisons goûter à des clients qui sont comme des amis et qui sont réputés pour leur intransigeance.

Votre recette du moment ?
**Camarons au beurre d’ail. C’est un plat goûteux et très apprécié des clients, mais qui n’est malheureusement pas pour moi…

Votre actualité ?
**Je travaille sur une carte de cocktail pour le bar car le Mangoustan’s flip que j’ai proposé en mai dans no comment® (n° 28) se vend très bien.

.
.
© no comment ®

Recette du mois :

Cuisse de poulet
déglacée à la bière

Ingredients :
• 4 cuisses de poulets
• 50 g de farine
• 3 cuillères à soupe d’huile d’olive
• 120 g d’oignons
• 100 g de fromage à pizza
• 1 dl de crème fraîche
• 30 g de persil
• Sel, poivre et paprika

Préparation :
Assaisonner et fariner les cuisses de poulets. Les faire cuire à la poêle pendant environ 25 minutes avec de l’huile d’olive. Retirer les morceaux après cuisson. Dans le même poêle, cuire l’oignon haché puis déglacer avec de la bière Skol. Ajouter le paprika, un peu de fromage à pizza et de la crème fraîche. Enfin, mettre le poulet dans la sauce pendant 5 minutes Servir et saupoudrer de persil concassé.


Propos recueillis par Aina Zo Raberanto
(article publié dans no comment magazine n°30 - Juillet 2012 ©no comment éditions)

© no comment ®

Repost 0
Published by P.E.& J.F. - dans MADAGASCAR
commenter cet article
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 12:42

Second tour présidentiel – soutien d’Andry Rajoelina : une ambigüité !
(11-11-2013) - Dans une interview accordée au journal "Le Monde" publié le samedi 09 novembre dernier, Andry Rajoelina a dévoilé son soutien au candidat Hery Rajaonarimampianina.

<i>"Andry Rajoelina a voté !"</i>, c'était lors du 1er tour du scrutin du 25 octobre 2013
"Andry Rajoelina a voté !", c'était lors du 1er tour du scrutin du 25 octobre 2013
© Présidence de la Transition

Sur la question du journaliste lui demandant son soutien officiel à un candidat au second tour de la présidentielle (Jean-Louis Robinson ou Hery Rajaonarimampianina ?), Andry Rajoelina a répondu "Je ne pouvais pas soutenir officiellement un candidat au premier tour car ma mouvance avait plusieurs candidats. Je voulais qu'il y ait une égalité de chance. Mais dans la coulisse, j'ai soutenu Hery Rajaonarimampianina. J'ai donné des consignes. Mes ministres l'ont soutenu. Pour le second tour, c'est désormais clair : Hery Rajaonarimampianina est le candidat de la mouvance Rajoelina, le candidat de la révolution".

Dans cette réponse, l'ambigüité est mise en exergue. "Andry Rajoelina parle-t-il en tant que chef de mouvance Rajoelina ou en tant que président de la Transition ?", se demande-t-on dans les coulisses et microcosme politique. "Il y a ambigüité !", selon Serge Zafimahova du CDE. "Ce qui est pratiquement exacte car d'une part, il parle en tant que chef de la mouvance Rajoelina qund il disait "Pour le second tour, c'est désormais clair : Hery Rajaonarimampianina est le candidat de la mouvance Rajoelina". Mais de l’autre côté aussi, il parle en tant que Chef d'Etat quand il disait "...mais dans la coulisse, j'ai soutenu Hery Rajaonarimampianina. J'ai donné des consignes. Mes ministres l'ont soutenu". Là, c'est clair, il parle en tant que président de la Transition", a fait remarqué un autre politicien qui était proche de l'ex-maire d'Antananarivo au début de la révolution de 2009 qui a engendré la prise du pouvoir par Andry Rajoelina après la passation du pouvoir par l'ancien président Marc Ravalomanana à un directoire militaire.

Partant de ce fait, plusieurs entités politiques et même des simples citoyens ont saisi la Cour Electorale Spéciale (CES) pour demander la disqualification de l'ancien ministre des Finances, Hery Martial Rajaonarimampianina. Sur rfi, on a entendu le professeur Jean-Eric Rakotoarisoa, professeur de droit à l'Université d'Antananarivo, déclarer: « Ce soutien d'Andry Rajoelina peut amener à la disqualification d'Hery Rajaonarimampianina. Pour ça, il faudrait que la Cour électorale spéciale [CES] soit saisie d'une requête, et quelle détermine si, dans les faits, Hery Rajaonarimampianina a bénéficié, ou bénéficie, du soutien d'Andry Rajoelina. »

La balle est ainsi dans le camp de la Cour Electorale Spéciale qui dispose de 15 jours depuis vendredi, après que la Cenit a proclamé les résultats officieux du 1er tour de la présidentielle du 25 octobre dernier, pour infirmer ou confirmer lesdits résultats et donner suite à ces plaintes et requêtes. Le second tour de la présidentielle, quant à elle aura lieu le vendredi 20 décembre prochain.

Solofo Andrianjakarivelo

© TGN

Repost 0
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 12:04

 

Au théatre Théo Théatre à Paris

  • Adresse : 20 rue Théodore-Deck
    75015 Paris 15e
  • Métro : Convention (12)
  • Réservation : 01.45.54.00.16
  • Site web :

Tantôt fils perdu parmi les traditions malgaches, tantôt père un peu déboussolé, amoureux éconduit ou en quête d'amour, Eric vous convie à un voyage haut en couleur.

Un père général de l'armée malgache, une belle-mère d'origine chinoise, une mère et une grand-mère normandes, un beau-père d'origine italienne fan de Johnny, une fille qui pense que son vrai père est Martin Luther King Jr....... Bref! Dans la famille d'Eric, pour régler les problèmes, il faudrait pratiquement avoir recours à un conseil de sécurité de l'ONU ! En se moquant beaucoup de lui-même et.......un peu des autres il vous convie à un voyage haut en couleur, entre humour et émotion, sur plusieurs planètes totalement différentes: de sa Normandie natale jusqu'à Madagascar, le pays de ses autres racines, en passant par la Lorraine, Paris et les Etats-Unis où il a été étudiant.

Horaires et tarifs

  Date de début : 27 octobre 2013   Date de fin : 22 décembre 2013        Durée spectacle : 1h20

  • Programmation : Dimanche : 19h30.
  • Tarifs : places 20€, tarif réduit 16€.

 

Dimanche 10 novembre : RDV 19h00        places gratuites ici

 


Dimanche 17 novembre : RDV  19h00

 

Extrait du spectacle :


"Ma fille" extrait du one-man show "Le baobab... par Ric2010

 

Son site web : http://www.ericmoscardo.com/

Repost 0
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 11:04

Tapis Rouge pour Madagascar. Elodie RAKOTOMIZAO élue Ambassadrice Malgache 2014 à Clamart
(06-11-2013) - Ce concours a pour but de faire de cette ambassadrice la représentante de la valeur de la Femme Malgache en toute circonstance.

Elodie RAKOTOMIZAO
Elodie RAKOTOMIZAO
© Razanatsimba

Organisé le 2 novembre dernier par TANY HARENA en partenariat avec Tiana-Amis de Madagascar et l'AIFM ( Alliance Internationale des Femmes Malgaches de France et  Madagascar), l’évènement s’est divisé en deux parties : un après-midi d’échange et de découverte de Madagascar l’élection de " l’ Ambassadrice de l’Art, de la Culture et du Savoir-faire Malgache "  Tany Harena 2014.

Elodie RAKOTOMIZAO 23 ans, l'Ambassadrice Malgache 2014 aura ainsi pour mission de défendre et de promouvoir les Arts, la Culture et le Savoir-faire de Madagascar. Elle portera également le projet humanitaire de Tany Harena qui s’orientera en 2014 vers l’aide à l’association Girard et Robic soutenant un service pédiatrique d’un centre hospitalier à Madagascar. Elodie est étudiante à l' HEC de Montpellier. Elle pratique la musculation et le kung-fu.
La première Dauphine est Nirina RONSARDA de Toulouse et la deuxième Dauphine, Koloina RAMANANTSOA de Paris.

TANY HARENA travaille dans l’événementiel depuis 2007. Elle organise des défilés et s’occupe de la promotion de produits élaborés par des artisans malgaches dont les stylistes.

© TGN

 

voir aussi : TANY HARENA 

Centre Hospitalier de Soavinandriana               ( Hôpital Girard et Robic à Antananarivo)

 

Georges GIRARD

 

Jean ROBIC

Repost 0
8 novembre 2013 5 08 /11 /novembre /2013 16:49

 

 

 

Résultats provisoires définitifs des élections présidentielles 2013 (CENI-T)
BV reçus : 19941
Classement N° du candidat Nom du candidat Pourcentage
1 33 ROBINSON Jean Louis 21.10 %
2 3 RAJAONARIMAMPIANINA Hery 15.93 %
3 6 ANDRIANAINARIVELO Hajo 10.51 %
4 5 RATSIRAKA Roland 9 %
5 10 VITAL Camille 6.85 %

 

 

 

Repost 0