Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de P.E. et J.F.
  • Le blog de P.E. et J.F.
  • : Nous voici sur un blog pour vous faire partager un peu de nous. Nous l'avons créer pour nous détendre, partager qui nous sommes et être aussi le blog qui fait de nous des messagers de nos passions. Et elles sont diverses et plus ou moins communes. Nos passions : La n° 1 : Dieu le Père, Jésus-Christ le Fils, et l'Esprit Saint qui nous anime. La n° 2 : la Famille. La n° 3 : l'Eglise universelle et l'église locale. La n ° 4 : Madagascar. Avec son paysage, sa culture, ses coutumes et traditions
  • Contact

Profil

  • P.E.& J.F.
  • Nous voici : les auteurs du blog MALALA, notre Blog sur nous :1 couple mixte marié,vivant en Eure et Loir. Lui,Français d'origine Portugaise.Elle,Malgache.
 MALALA ,en français CHERI(E), mot d'origine malgache. MALALA Ô désigne Notre Dieu d'Amour.
  • Nous voici : les auteurs du blog MALALA, notre Blog sur nous :1 couple mixte marié,vivant en Eure et Loir. Lui,Français d'origine Portugaise.Elle,Malgache. MALALA ,en français CHERI(E), mot d'origine malgache. MALALA Ô désigne Notre Dieu d'Amour.

L'actu du Topinfo

Référencement chrétien


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone

23 septembre 2010 4 23 /09 /septembre /2010 09:10

Promotion et protection des droits de l’enfant et des jeunes : Ambatovy s'engage
(23-09-2010) - Ambatovy maintient son engagement pour la promotion et la protection des droits des enfants et des jeunes habitant le long de la route nationale 2 (RN2) reliant Antananarivo à Toamasina.
Le projet vise à réduire la vulnérabilité des enfants et des jeunes par le biais d’interventions intégrées, incluant l’éducation, la prévention et la lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants, la lutte contre le VIH/SIDA/IST et la promotion du développement des adolescents et des jeunes. Ce projet sera coordonné et mis en œuvre par Ambatovy, avec l’appui technique de l’UNICEF.
« Ambatovy est une société minière engagée sur une démarche responsable dans tout ce qu’elle entreprend et animée d’une vision qui veut apporter des retombées exceptionnelles pour Madagascar en termes économique, social, environnemental. De ce fait, Ambatovy est attentif aussi bien à sa contribution pour la communauté qu’aux éventuels impacts pouvant affecter la population de par l’envergure de ses activités. D’autant plus que nous nous considérons comme membre à part entière de la communauté autour de laquelle nous travaillons », déclare Le Président Directeur Général Adjoint d’Ambatovy, Mme Juanita Montalvo.

En ce qui concerne la protection de l’enfant, il s’agit de renforcer la politique de « tolérance zéro face à l’exploitation sexuelle des enfants » au sein de la compagnie et auprès de l’ensemble des sous-traitants avec qui elle travaille. Ambatovy mènera des sessions de sensibilisation auprès des employés en impliquant les réseaux de protection de l’enfant et prendra des mesures strictes pour réduire les risques et lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants par les travailleurs.

Par ailleurs, sur la base du concept de Contrat Programme pour la Réussite Scolaire (CPRS), outil développé par l’UNICEF, Ambatovy s’engage à mobiliser la communauté autour de l’éducation des enfants. La compagnie financera ainsi la formation en CPRS des responsables scolaires (incluant les directeurs d’école, les responsables des Circonscriptions scolaires et les Chefs ZAP) des districts de Moramanga, de Brickaville et de Toamasina et participera au financement des plans d’actions des écoles.

L’UNICEF a développé le concept de CPRS pour inciter les parents et les communautés au sens large (enseignants, parents, élèves, autorités locales, églises, secteur privé) à prendre en charge l’éducation des enfants par une approche participative. Ambatovy utilisera cet outil pour contribuer à l’amélioration des indicateurs de performance dans la région tels que l’accès à l’éducation, la qualité de l’éducation, le taux de redoublement et le taux d’achèvement de l’école primaire. A Madagascar, sur 100 élèves qui entament la première année du cycle primaire, seuls 40 élèves arrivent en classe de 6ème et 5 élèves arrivent en classe de terminale.

Enfin, Ambatovy financera la formation d’un réseau de 100 jeunes pairs éducateurs (JPE) qui seront en place tout au long de la route nationale 2 – jusqu'à Foulpointe - et la construction et l’équipement de cinq kiosques d’informations animés par les Jeunes Pairs Éducateurs. Ces kiosques fourniront aux jeunes et adolescents des services de conseils, d’écoute et d’accès à l’information. Ils serviront de lieux où seront menées des activités de sensibilisation sur le VIH/SIDA, les Infections Sexuellement Transmissibles (IST), la santé de la reproduction des adolescents (SRA), les compétences de vie, l’éducation à l’hygiène et la protection de l’enfant.

Alors que le taux de prévalence du VIH/SIDA est relativement faible à Madagascar, celui de la syphilis figure parmi les plus élevés en Afrique. Selon l’Enquête Démographique et Sanitaire de 2008-2009, un quart des jeunes femmes âgées entre 15 et 19 ans (26%) ont déjà expérimenté ou sont en train d’expérimenter une grossesse au moment de l’enquête et constitue un des sous groupes à risque en matière de santé reproductive. Presque la moitié des hommes (43%) et des femmes (46%), respectivement âgés de 15 à 19 ans, ne savent pas ce que sont les infections sexuellement transmissibles.

L’UNICEF Madagascar met en œuvre depuis 2009 une stratégie destinée à promouvoir la Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE), encourager le changement de comportement et de pratiques dans les affaires et co-développer des partenariats stratégiques.
« La protection des droits des enfants relève d’une responsabilité collective et requiert l’engagement de tous. Il est important que le secteur privé réalise qu’il a un impact considérable sur les vies des enfants aussi bien de manière positive que négative par leurs opérations, leurs produits, leurs pratiques commerciales et d’autres activités. Le mandat de l’UNICEF est d’encourager les entreprises à respecter et à réaliser les droits de l’enfant. Pour des entreprises telles qu’Ambatovy, cet engagement apporte une occasion unique de favoriser d’importants changements actuels et futurs » a conclu Bruno Maes, Représentant de l’UNICEF à Madagascar.

Recueillis par Solofo Andrianjakarivelo

© DTS

Partager cet article

Repost 0

commentaires