Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de P.E. et J.F.
  • Le blog de P.E. et J.F.
  • : Nous voici sur un blog pour vous faire partager un peu de nous. Nous l'avons créer pour nous détendre, partager qui nous sommes et être aussi le blog qui fait de nous des messagers de nos passions. Et elles sont diverses et plus ou moins communes. Nos passions : La n° 1 : Dieu le Père, Jésus-Christ le Fils, et l'Esprit Saint qui nous anime. La n° 2 : la Famille. La n° 3 : l'Eglise universelle et l'église locale. La n ° 4 : Madagascar. Avec son paysage, sa culture, ses coutumes et traditions
  • Contact

Profil

  • P.E.& J.F.
  • Nous voici : les auteurs du blog MALALA, notre Blog sur nous :1 couple mixte marié,vivant en Eure et Loir. Lui,Français d'origine Portugaise.Elle,Malgache.
 MALALA ,en français CHERI(E), mot d'origine malgache. MALALA Ô désigne Notre Dieu d'Amour.
  • Nous voici : les auteurs du blog MALALA, notre Blog sur nous :1 couple mixte marié,vivant en Eure et Loir. Lui,Français d'origine Portugaise.Elle,Malgache. MALALA ,en français CHERI(E), mot d'origine malgache. MALALA Ô désigne Notre Dieu d'Amour.

L'actu du Topinfo

Référencement chrétien


Ce site est référencé sur le
Top Chrétien Francophone

31 août 2010 2 31 /08 /août /2010 11:00

   
Lundi, 30 Août 2010 00:00

Une nouvelle donne s’installe après la condamnation à des peines de travaux forcés à perpétuité de Marc Ravalomanana. Cette condamnation risque de bouleverser les processus de recherche de solution à la crise. Fetison Rakoto Andrianirina, chef de délégation de la mouvance Ravalomanana, livre ses réactions. Interview.

* Midi : L’ex-Président de la République, Marc Ravalomanana, vient d’être jugé par contumace à des peines de travaux forcés à perpétuité sur le « carnage » du 07 février. Comment réagissez-vous ?

* Fetison Rakoto Andrianirina : « C’est un arrêt déloyal auquel nos partisans et notre Mouvance, en particulier, n’accorde aucune crédibilité procédurière. Au nom de la nécessité d'une Justice égale pour tous, mais aussi dans un souci inclusif s'agissant des faits ayant entraîné mort d'hommes et des blessures sur la période précédant et suivant le coup d'Etat du 17 mars 2009, il aurait été plus conciliant et apaisant de confier un tel procès à une juridiction appropriée. Je pense particulièrement à une enquête internationale et à la Cour Pénale internationale. »

* Vous insinuez par là un procès cousu de toutes pièces pour atteindre Monsieur Ravalomanana ?

* FRA : « Les crises cycliques vécues par Madagascar depuis 50 ans résultent de pratiques politiques identiques à ce que la HAT nous impose. Il faut casser cette dynamique malsaine car nous avons besoin de fondation solide pour une république stable et unie dans toute sa diversité. De Gaulle a été dégradé, déchu de la nationalité française par le Maréchal Pétain, au pouvoir après la victoire des forces alliées, il a commué la peine de mort infligée à Pétain par une Haute Cour de Justice et a refusé toute promotion dans la hiérarchie militaire. Voilà comment se comporte un grand homme. Andry Rajoelina a raté toutes les occasions de montrer qu’il était l’homme du changement. Il prouve encore une fois, ses limites et son incapacité à sortir ce pays de la crise et ses habitants de la détresse. »

* C’est-à-dire ?

* FRA : « Une Justice objective devait entraîner l'ajournement sine die de cette procédure devant la Cour Criminelle Ordinaire, mais principalement à ce que ladite Cour se déclarait incompétente pour des motifs d'ordre public puisque le Président de la République n'est justiciable, pour des faits intervenus durant l'exercice de ses fonctions, que par la Haute Cour de Justice. Dans une telle situation exceptionnelle, un grand homme aurait pris une décision hautement politique en faveur d’un apaisement et d’un redressement des erreurs du passé. »

* Quel impact aura ce verdict sur le processus de sortie de crise relancé conjointement par les émissaires du Médiateur Chissano et la Société Civile à travers la CNOSC ?

* FRA : « La réunion préparatoire entre les acteurs politiques de cette semaine en sera certainement affectée. Les trois mouvances continueront à réclamer les voies d’un climat d’apaisement. Il est évident que les agissements de la HAT confortent davantage l’insistance des trois mouvances pour la mise en application des accords politiques n° 1, 2 et 3 signés à Maputo sans lesquels il est difficile de trouver la meilleure voie de sortir de la crise. L’impunité tant décriée par certains ténors de la HAT trouve son origine, entre autres,  à travers ce procès. »

* Quel constat faites-vous de la situation actuelle et quel avenir préconisez-vous pour la sortie de crise ?

* FRA : « D’abord, de par ses errements, Andry Rajoelina s’est déclaré incapable d’obtenir d’une part,  la confiance des populations qui, dans de nombreuses Régions réclament un pouvoir de Transition légitime, et d’autre part  la reconnaissance internationale. S’il a quelque sentiment de patriotisme, il ferait mieux de se retirer pour arrêter la dégradation sociale et économique du pays. Ensuite, il semble que l’inclusivité, aujourd’hui, ne suffit plus dans la gestion d’une Transition conventionnelle à même de résoudre les crises profondes d’ordre politique, économique et social qui affectent notre pays. Une révision de la base de négociation s’avère utile et indispensable. Les politiciens auront intérêt à trouver rapidement un compromis sinon ils doivent également se retirer pour laisser la place aux gens de bonne volonté non inféodés à qui que ce soit. Nous ne pouvons plus indéfiniment hypothéquer l’avenir de Madagascar et de son peuple, à cause d’un conflit d’intérêts d’un pouvoir prédateur, essentiellement préoccupé par sa survie pour couvrir les pillages commis par ses hiérarques. »

Recueillis par RAJAOFERA Eugène
logo_midi.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires